28/10/2009

Les couleurs de l'automne

          PA250005 (422 x 316)bb

          PA250006 (422 x 316)bb

PA250008 (480 x 640)bb

Voici quelques photos de mon jardin cet automne ...

          PA250012 (422 x 316)bb

Quelques roses rescapées de la sécheresse de l'été

          PA250027 (422 x 316)bb

Le tas de bûches prêt a être entreposé...

feuilles d'automne

L'automne a beau se parer, comme une vieille coquette, s'orner de feuillages pourpres ou mordorés, il n'est que leurre et trompe-l'oeil.

                                           Harry Bernard

La vieillesse embellit tout, elle a l'effet du soleil couchant dans les beaux arbres d'octobre

                                      Maurice Chapelan

Het Witte Elfenheksje

 

00:21 Écrit par Nadine dans Citation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : feuillages, pourpres, mordores, vieillesse |  Facebook |

25/10/2009

Le chemin égaré

sentier forestier (480 x 640)bbb

J'erre,

Doucement bercé,

Par mes pensées, par mes chimères

Et, emporté par mes rêves alliés

Par delà les champs, les vallées et clairières

Exhument de tragiques envolées.

Ma vie s'est égarée sur ce sentier d'automne

Où le bruit des feuilles foissées et l'orage qui tonne

Où le craquement vif d'un éclat éthéré

Ebranlent le calme forcé d'un esprit torturé.

Ballotté au souffle de mes desseins

Par delà les sens, les reflets et obsessions

Au-dessus des cieux, des songes, des componctions

Bourdonnent les destinées en l'essaim.

 Brusquement agité,

Par les remous, par les tourmentes

Je n'ai plus la force de ma mélancolie

Et succombe aux vagues de la folie.

                                                     Rimbaud

Het Witte Elfenheksje

24/10/2009

Crépuscule d'automne

     pensées bleues (640 x 480)ovalebbb

Sous le souffle étouffé des vents ensorceleurs

J'entends sourdre sous bois les sanglots et les rêves :

Car voici venir l'heure où dans les lueurs brêves

Les feuilles des forêts entonnent, choeur en pleurs,

L'automnal requiem des soleils et des sèves.

Comme au fond d'une nef qui vient de s'assombrir

L'on ouït des frissons de frêles banderolles,

Et le long des buissons qui perdent leurs corolles

La maladive odeur des fleurs qui vont mourir

S'évapore en remous de subtiles paroles.

 Sous la lune allumée au nocturne horizon

L'âme de l'angelus en la brume chantonne :

L'écho tinte au lointain comme un glas monotone

Et l'air rêve aux frimas de la froide saison

A l'heure où meurt l'amour, à l'heure où meurt l'automne !

                            Stuart merrill 1868-1915

Het Witte Elfenheksje

20/10/2009

Les fées

       feeries25

                Les fées nous échappent

                   Elles sont radieuses,

                 Et on ne peut les saisir,

            Et, ce qu'on ne peut pas avoir,

                On l'aime éternellement.

                                              Jules Renard

Het Witte Elfenheksje

23:05 Écrit par Nadine dans Citation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : saisir, radieuses, eternellement |  Facebook |

19/10/2009

Le chat

   Chat sur le seuil

Rien n'est plus doux

Rien ne donne à la peau une sensation plus délicate,

Plus raffinée,

Plus rare,

Que la robe tiède et vibrante d'un chat.

                                     Guy de Maupassant

Het Witte Elfenheksje

       chat sur cour

23:48 Écrit par Nadine dans Citation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : delicate, robe, raffinee, vibrante, chat, peau, doux |  Facebook |

Les marionnettes (suite)

         affiche1 (422 x 576)bbbbb

     mamour termine

              la recolte111 (394 x 283)bbb

       mes chaussettes (439 x 638)bbbbb

         affiche 2 (427 x 243)bbb

15/10/2009

Exposition de marionnettes à Peruwelz

Moi je construis des marionnettes

Avec de la ficelle et du papier

Elles sont jolies les mignonnettes

Je vais, je vais vous les présenter...

                                                   Christophe

       maquillage ok

         Orchestre ok

Jesus ok

au lit les enfants ok

     la famille reunie ok

Les autres photos de l'exposition sont pour demain...  

Photos et dialogues sont de  moi !

Het Witte Elfenheksje

15:48 Écrit par Nadine dans Photo insolite | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marionnette, exposition, peruwelz |  Facebook |

14/10/2009

Dernier espoir

    photo de famille 1916nn (458 x 600)nsss

           Il est un arbre au cimetière

            Poussant en pleine liberté,

         Non planté par un deuil dicté,-

   Qui flotte au long d'une humble pierre.

         Sur cet arbre, été comme hiver,

       Un oiseau vient qui chante clair

          Sa chanson tristement fidèle.

       Cet arbre et cet oiseau c'est nous :

          Toi le souvenir, moi l'absence

       Que le temps - qui passe - resence...

          Ah, vivre encore à tes genoux !

     Ah, vivre encor ! Mais quoi, ma belle,

      Le néant est mon froid vainqueur...

     Du moins, dis, je vis dans ton coeur ?

                         Paul Verlaine (1844-1896)

Het Witte Elfenheksje

10/10/2009

Une porte

  porte bleue (465 x 368)nnn

Lorsqu'une porte se ferme, il y en a une qui s'ouvre. Malheureusement, nous perdons tellement de temps à contempler la porte fermée, que nous ne voyons pas celle qui vient de s'ouvrir.

                              Alexander Graham Bell

Het Witte Helfenheksje

15:28 Écrit par Nadine dans Citation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : temps, contempler, ouvrir, porte |  Facebook |

06/10/2009

Petite perle cristalline

         aster 5 (422 x 316)nn

               " Petite perle cristalline

              Tremblante fille du matin,

            Au bout de la feuille de thym

              Que fais-tu sur la colline ?

            Avant la fleur, avant l'oiseau,

              Avant le réveil de l'aurore,

         Quand le vallon sommeille encore

            Que fais-tu là sur le coteau ? "

            Henri-Frédéric Amiel (1821-1811)

Het Witte Elfenheksje

00:58 Écrit par Nadine dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vallon, coteau, oiseau, aurore, cristalline |  Facebook |

04/10/2009

Les poules

         poules en pierre (422 x 316)nnn

Est-ce l'oeuf le père de la poule ou la poule la mère de l'oeuf ?

                                          Raymond Devos

papilllon vole

On peut traire les poules. C'est possible. Mais auparavant il faut chasser les poussins.                       Fernando Arrabal

Extrait d'une interview dans Libération le 24 juin 2000

Het Witte Elfenheksje

01:31 Écrit par Nadine dans Citation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : pere, raymond devos, poules, mere |  Facebook |