29/09/2010

Si je n'aimais que toi

couple dame robe bleue.jpg

Si je n'aimais que toi en toi

Je guérirais de ton visage,

Je guérirais bien de ta voix

Qui m'émeut comme lorsqu'on voit,

Dans le nocturne paysage,

La lune énigmatique et sage,

Qui nous étonne chaque fois.

 

- Si c'était toi par qui je rêve,

Toi vraiment seul, toi seulement,

J'observerais tranquillement

Ce clair contour, cette âme brève

Qui te commence et qui t'achève.

 

Mais à cause de nos regards,

A cause de l'insaisissable,

A cause de tous les hasards,

Je suis parmi toi haute et stable

Comme le palmier dans les sables ;

Nous sommes désormais égaux,

Tout nous joint, rien ne nous sépare,

Je te choisis si je compare,

- C'est toi le riche  et moi l'avare,

C'est toi le chant et moi l'écho,

Et t'ayant comblé de moi-même,

O visage par qui  je meurs,

Rêves, désirs, parfums, rumeurs,

Est-ce toi ou bien moi que j'aime ?


Anna De Noailles ( 1876-1933 )


Het Witte Elfenheksje

Commentaires

Une amoureuse dont chaque homme peut rêver, un beau texte qui fait doucement rêver!

Amitiés,

Marc

Écrit par : Marc Charlier | 30/09/2010

Bonsoir Nadine,
Un magnifique poème que tu nous offres ici. Il est vraiment superbe et me fait penser au "Masque" de Charles Baudelaire.
Je t'envoie plein de bisous chargés de mon amitié
Fanchon

Écrit par : Françoise | 30/09/2010

bonjour Nadine très joli poème
soigne toi bien
passe une bonne journée bise

Écrit par : belgique-chine | 01/10/2010

Les commentaires sont fermés.