30/10/2010

Halloween !

halloween 1.jpg

Joyeux Halloween !

 

Het Witte Elfenheksje

22/10/2010

Le grillon

 

gravure poète hwe (484 x 587).jpg

 

Un pauvre petit grillon

Caché dans l'herbe fleurie,

Regardait un papillon

Voltigeant dans la prairie.

L'insecte aillé brillait des plus vives couleurs ;

L'azur, la pourpre et l'or éclataient sur ses ailes ;

Jeune, beau, petit maître, il court de fleurs en fleurs,

Prenant et quittant les plus belles.

Ah ! disait le grillon, que son sort et le mien

Sont diffférents ! Dame nature

Pour lui fit tout, et pour moi rien.

Je n'ai point de talent, encor moins de figure.

Nul ne prend farde à moi, l'on m'ignore ici-bas ;

Autant vaudrait n'exister pas.

Comme il parlait, dans la prairie

Arrive une troupe d'enfants ;

Aussitôt les voilà courants

Après ce papillon dont ils ont tous envie.

Chapeaux, mouchoirs, bonnets, servent à l'attraper ;

L'insecte vainement cherche à leur échapper,

Il devient bientôt leur conquête.

L'un le saisit par l'aile, un autre par le corps ;

Un troisième survient, et le prend par la tête ;

Il ne fallait pas tant d'efforts

Pour déchirer la pauvre bête.

Oh ! oh ! Dit le grillon, je ne suis plus fâché ;

Il en coûte trop cher pour briller dans le monde.

Combien je vais aimer ma retraite profonde !

Pour vivre heureux, vivons caché.

Jean-Pierre Claris De Florian (1755-1794)


Het Witte Elfenheksje

13/10/2010

L'après-midi sur la grève

 

femme en bleu 1.jpg

 

Douceur du sable chaud ! Plénitude ! Paresse !

On savoure à longs traits l'immense après-midi.

Mon corps, que mon esprit s'imagine engourdi,

Gît sur le sable, heureux, délié du sevrage :

Quelles fêtes, le grain délicat de la plage,

L'embrun, les flaques d'or, les rubans de varech,

L'odeur du large ! Il n'est plus mien. Il joue avec

Ces grands êtres, le vent, le ciel, la mer, la terre;

Il retrouve leur beau langage élémentaire,

Que l'esprit, tout guindé sur l'abstrait n'entend plus.

Du rire des cailloux roulés par le reflux

Au bond des flots rentrant dans la grotte qui gronde,

Il écoute le chant des premiers jours du monde,

Ravi de se savoir si neuf et primitif,

D'être tiré du même fond que le récif

Ou du même tissu que l'onde aux vertes moires;

Il n'est plus chair, il n'est plus sang : il est mémoire.

Fernand Dauphin

 

Het Witte Elfenheksje

06/10/2010

Le verger

pommier encadre (500 x 452)hwe.jpg

Simone, allons au verger

Avec un panier d'osier.

Nous dirons à nos pommier,

En entrant dans le verger :

Voici la saison des pommes.

Allons au verger, Simone,

Allons au verger.

 

Les pommiers sont plein de guêpes,

Car les pommes sont très mûres :

Il se fait un grand murmure

Autour du vieux doux-aux-vêpes.

Les pommiers sont plein de pommes,

Allons au verger, Simone,

Allons au verger.

 

Nous cueillerons le calville,

Le pigeonnet et la reinette,

Et aussi des pommes à cidre

Dont la chair est un peu doucette.

Voici la saison des pommes,

Allons au verger, Simome,

Allons au verger.


Tu auras l'odeur des pommes,

Sur ta robe et tes mains,

Et tes cheveux seront pleins

Du parfum doux de l'automne.

Les pommiers sont pleins de pommes,

Allons au verger, Simome,

Allons au verger.

 

Simone, tu seras mon verger

Et mon pommier de doux-aux-vêpes ;

Simone, écarte les guêpes

De ton coeur et de mon verger.

Voici la saison des guêpes,

Allons au verger, Simone,

Allons au verger.

Remy de Gourmont (1858 - 1915)

POMME coupée nettoyer les bords (227 x 317).jpg

 

 

 

 

 

Het Witte Elfenheksje

02/10/2010

Jeux de Mots

Beaux jeux de mots avec les villes et villages de Wallonie !

A LIRE LENTEMENT... Oufti !!!

Visite de la Wallonie...!


- Je lis une bande de Ciney, mais sans mes lunettes :

- Je Limal.

- Tu Dinant ville aujourd'hui ?

- Non, je Sautin repas.

- Quand Gedinne sous cette chaleur, je digère mal :

 

- ça commence par des Petit-Roeulx.

- Et ça se termine par des Pessoux ma robe

- A, c'est ça l'Eau d'Heure que Jumet  hier...!

- Evite le bouillon...Mellery ça constipe.

 

- Tu vois Michel ce soir ?

- Huy, j'espère qu'il sera moins Ronquières.

- Doische comprendre que tu ne résistes pas Aubel organe ?

- Dison que tous les Bousval, mais il casse la Baraque-Michel !

- Ca a duré des Plombières ...!

- Pourtant, je l'ai prévenu :

 

- " Pour Daussoulx, je t'emmène dans mon nid d'Houyet,

- Mais pas plus d'une heure, Oupeye un supplèment ".

- Mais il sait comment Marche-les-Dames.

 

- Il m'a chatouillé le Saint-Géry.

- Emines de rien, quand il Mormont Lobbes d'Oreye,

- J'en reste Bouge Beez.

- Le Gosselies dans mes pensées.

 

- J'ai fini par craquer :

- " Si Tubize ma petite Bioul untre mes jambes, je te fais crédit. "

- Alors, il se glisse Soumoy et je m'affale de tout mon Poix-sur-Lomme.

- Hamois !

- C'est Trooz !

 

- Je chante la Messancy !

- Moi, Jemelle pas boulot et sentiment.

- Je me fais payer Alleur.

- C'est pas mon type d'homme, pas assez Libramont goût.


- D'ailleurs, je ne suis pas une Porcheresse, mais ce genre

- de romantique, ma Châtelet effraye !

- Mettet allures de Brunehaut Loncin attirent les violents.

- Si quel'un me donne une Pesche, je lui en Rendeux !

 

- J'aime pas Leignon.

- Moi non plus : si un homme m'a Cognelée, je le Recogne !

- Je sais pas comment il te Baisy-Thy, mais t'as vu Tamines ?

- Assesse de te moquer !!!

 

- J'ai pompé trop de Membre-sur Semois,

- il faut que je Marcq une pause pour Yvoir clair.

- A 14 ans, ses Saint-Servais déjà !

- Les vieux sont en rut comme Lasne au Pâturages !

- Autre chose que notre Albert Theux,

 

- avec son Marchin Trembleur.

- Arrête ton Charleroi Bande Tellin Chanpion !

- Il paraît que c'est un Thon-Sanson maquillage.

- Son Mariembourg d'autres, mais il se confesse comme

- son Fraire au Temploux à l'église avant la Granmetz.

 

Het Witte Elfenheksje

00:00 Écrit par Nadine dans Texte insolite | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : villages, wallonie |  Facebook |