24/12/2009

D'une fontaine

             anges fontaine hwe (391 x 579)hwe

Cette fontaine est froide, et son eau doux-coulante,

A la couleur d'argent, semble parler d'Amour;

Un herbage mollet reverdit tout autour 

Et les aunes font ombre à la chaleur brûlante.

Le feuillage obeyt à Zephyr qui l'évante,

Souspirant, amoureux, en ce plaisant séjour ;

Le soleil clair de flame est au milieu du jour,

Et la terre se fend de l'ardeur violante.

Passant, par le travail du long chemin lassé,

Brûlé de la chaleur de la soif pressé,

Arreste en cette place où ton bonheur te maine ;

L'agréable repos ton corps delassera, L'ombrage et le vent frais ton ardeur chassera,

Et ta soif se perdra dans l'eau de la fontaine.

                  Philippe Desportes (1546-1606)

Het Witte Elfenheksje

22/11/2009

Les arbres

Les arbres hwebbb

Dans l'azur de l'avril, dans le gris de l'automne,

Les arbres ont un charme inquiet et mouvant.

Le peuplier se ploie et se tord sous le vent,

Pareil aux corps de femme où le désir frisonne.

Sa grâce a des langueurs de chair qui s'abandonne,

Son feuillage murmure et frémit en rêvant,

Et s'incline, amoureux des roses du Levant.

Le tremble porte au front une pâle couronne.

Vêtu de clair de lune et de reflets d'argent,

S'effile le bouleau dont l'ivoire changeant

Projette des pâleurs aux ombres incertaines.

Les tilleuls ont l'odeur des âpres cheveux bruns,

Et des acacias aux verdures lointaines

Tombe divinement la neige des parfums.

                                              Renée Vivien

Het Witte Elfenheksje