22/07/2011

Musée du textile à Renaix (Ronse)

Entrée du musée du textil renaix.JPG

entrée n2.JPG

Entrée du musée...

démonstration 1.JPG

démonstration n2.JPG

Montage trame jacquart demonstration 3.JPG

Montage du fils de trame pour faire du tissu jacquard ...

reconstitution d'une pièce du 19ème siècle 1.JPG

DSCN0955 n2.JPG

DSCN0956 n3.JPG

 

DSCN0957 n4.JPG

 Au 19ème siècle, les quartiers ouvriers contrastaient vivement avec les villas cossues des patrons du secteur textile. Le travail à domicile était propre à la ville de Renaix. Très souvent le métier à tisser occupait tant d'espace, que l'ensemble de la famille se retrouvait confinée sur quelques mètres carrés. On travaillait, mangeait et dormait dans une seule pièce, il n'était pas rare que plusieurs petites habitations se partagent les mêmes sanitaires.

Très souvent, les petites habitations étaient la propriété des patrons. Ces maisonnettes étaient généralement construites juste à côté de l'usine ou de la résidence du patron. C'est ainsi que sont apparues les cités. Renaix compte encore beaucoup de cités de ce type. En général, on leur attribuait le nom du propriétaire terrien, comme par exemple la cité Bara, Gijselings ou Snoeck.

A partir de 1922, des quartiers composés de maisons plus grandes et plus récentes virent le jour. Ce furent les premiers projets de logements sociaux.

photo ancienne des cités dortoir 19ème siècle n6 recadrée.jpg

sabotier 1.JPG

sabotier 2.JPG

Dans la cour intérieure, une saboterie authentique a été reconstituée.

La plupart des ouvriers de Renaix travaillaient dans l'industrie du textile. Toutefois Renaix comptait également des artisans et des petits commerçants, tels que des sabotiers, des boulangers, des cordonniers et des tailleurs...La présence d'une fabrique de navettes est propre à la ville de Renaix. On y produisait non seulement des navettes, mais également des bobines, des dévidoirs, et autres pièces en bois de machines textiles.

Het Witte Elfenheksje