30/01/2010

L'amoureuse

                        photo nostalgie

         Elle est debout sur mes paupières

         Et ses cheveux sont dans les miens,

         Elle a la forme de mes mains,

         Elle a la couleur de mes yeux,

         Elle s'engloutit dans mon ombre

         Comme une pierre sur le ciel.

 

         Elle a toujours les yeux ouverts

         Et ne me laisse pas dormir.

         Ses rêves en pleine lumière

         Font s'évaporer les soleils,

         Me font rire, pleurer et rire,

         Parler sans avoir rien à dire.

                           Paul Eluard (1895-1952)

Het Witte Elfenheksje

22:43 Écrit par Nadine dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paul eluard, soleils, lumiere, cheveux, paupieres, mains |  Facebook |