29/09/2010

Si je n'aimais que toi

couple dame robe bleue.jpg

Si je n'aimais que toi en toi

Je guérirais de ton visage,

Je guérirais bien de ta voix

Qui m'émeut comme lorsqu'on voit,

Dans le nocturne paysage,

La lune énigmatique et sage,

Qui nous étonne chaque fois.

 

- Si c'était toi par qui je rêve,

Toi vraiment seul, toi seulement,

J'observerais tranquillement

Ce clair contour, cette âme brève

Qui te commence et qui t'achève.

 

Mais à cause de nos regards,

A cause de l'insaisissable,

A cause de tous les hasards,

Je suis parmi toi haute et stable

Comme le palmier dans les sables ;

Nous sommes désormais égaux,

Tout nous joint, rien ne nous sépare,

Je te choisis si je compare,

- C'est toi le riche  et moi l'avare,

C'est toi le chant et moi l'écho,

Et t'ayant comblé de moi-même,

O visage par qui  je meurs,

Rêves, désirs, parfums, rumeurs,

Est-ce toi ou bien moi que j'aime ?


Anna De Noailles ( 1876-1933 )


Het Witte Elfenheksje

08/09/2010

Cendrillon

cendrillon.jpg

Le sable à coups de vent mouillé

Crie et saigne contre les vitres

Renfermées sur un temps rouillé

Que le passant perdu évite

 

Avec la nuit d'étranges rires

Toutes craquante en plein délire

Là-bas la maison sur la dune

Vieillit aux frissons de la brume

 

Du bois foncé meubles rustiques

Cuivres dorés, anachroniques

Tapis de laine et de velours

Où se noient les bruits les plus lourds

 

Mais qui aux fenêtres aveugles

Se penche et regarde le soir

Mais qui écoute sans rien voir

Dans la tempête qui beugle

 

Nul ne frappe plus à la porte

Les soeurs de Cendrillon sont mortes

Et la voilà triste et rêvant

A l'inconnu le bel amant

 

Tout bas sanglote une princesse

Seule sans prince et sans jeunesse

Tout bas gémit l'algue qui meurt

Aux rives des milles douleurs

 

L'amour est vêtu de haillons

Et s'endort dans ma cheminée

Aurai-je une marraine fée

Qui me contera Cendrillon

 

Marie-Claude Come

 

Het Witte Elfenheksje